le texte tombe


L'écriture ne connaît pas de fin : un jour le texte tombe comme de l’arbre le fruit mûr dans l'attente que les oiseaux le picorent avant qu’il ne pourrisse

(photo DR)