Pierre Michon


Lire Michon, c'est se hisser d'un coup sur les crêtes de la littérature, prendre une drogue forte et, sitôt les effets dissipés, en redemander, mais devoir se contenter de cette brève Légende dorée que composent ces livres publiés sous couverture jaune, apprendre à jouir de la rareté qui n'est pas coquetterie mais exigence de la part de  ce grand serviteur  de la langue française et sans conteste notre maître à tous.

(photo Jean-Luc Bertini)