Jean Renoir


"Fils de", il l’est incontestablement, ombre couché sous cet écrasant soleil et alors qu’il serait plus simple, derrière un masque, de feindre le léger, le facile, il préfère ouvrir un chemin qu’il croit vierge de toutes traces ; mais il a beau se débattre pour desserrer ses mains entravés et clamer haut et fort son indépendance, chacun de ses faits et gestes rappelle la gloire immarcescible du père : "fils de", il est né, "fils de", il demeure.

(Jean et Auguste Renoir, photo DR)