de la pluie


Dans un petit traité plein d'humour et d'esprit publié chez MonstrographMartin Page avance, preuves littéraires à l’appui, que « les histoires s’écrivent par temps de pluie » et que « seuls les peintres survivent au soleil ». Je ne peux que lui donner raison : cette année, l’été chaud et sec ne m’a pas laissé le loisir d’écrire une seule ligne.