bec-de-lièvre


La littérature est chienne
quand elle s’acharne
à mettre en scène
idiots et quasi-monstres
les affublant
d’un bec-de-lièvre
comme si c’était
le signe incontestable
de l’animalité primitive de l’homme
cela même chez Flaubert
et d’autres encore après lui
si seulement les seigneurs
les justes les amants les héros
pouvaient être ainsi
affublés
d’une infirmité pareille
la portant fièrement
comme le signe apposé
par Dieu
pour attester
que la perfection
n’est pas de ce monde
c’est tout ce que je trouve à dire
pour ne pas enrager
maudire Dieu
et la littérature.

(Michel Leiris par Francis Bacon, photo DR)