la grande crue


La grande crue annuelle fait rouspéter tout le monde parce qu’il est alors impossible de sortir de chez soi ; c’est comme si on vivait au fond d’un urinoir. La population cloîtrée s’indigne et fait vaguement frémir nos gouvernants durant quelques jours. Il règne dans le pays une atmosphère de carnaval,  pendant météorologique et grotesque de notre Fête nationale : les femmes accrochent des fleurs à leurs cheveux, les hommes arborent des costumes neufs. Chacun à l’égal du temps change brusquement de caractère, délaisse la sécheresse pour le bouillonnement avant de revenir, sans une plainte, à une existence vide et plate.

(photo DR)