Jean de la Ville de Mirmont



Le patronyme
long et zigzaguant
comme un dimanche
sans fin
de Jean de la Ville de Mirmont
semblait vouloir
contrarier
le cours d’une existence
que la guerre
s’empressa
fissa
de conclure.

(photo DR)