rencontre



Hier, sur les quais, j'ai croisé une femme dont on m'avait annoncé la mort voilà déjà deux ans. Je ne la connaissais pas très bien ; ce n'était pas une amie, à peine une connaissance, mais je l'ai reconnue immédiatement. Cette vision furtive a été très désagréable pour nous deux car tandis que je la dévisageais assez longuement pour vérifier que c'était bien elle, elle m'a fixé à son tour de cet air impavide des gens que l'on croit disparus en plein milieu d'une forêt et qui réapparaisse en s'étonnant : « pourquoi vous être inquiétés ainsi ? je me suis simplement assoupi au pied d'un arbre et ai laissé filer les heures. »