fumées


Du terre-plein central, s'élèvent d'épaisses fumées blanches. Elles sortent d'un trou creusé dans le sol, mais impossible de s'approcher pour y voir de plus près : l’endroit est encadré de barrières de chantier. J’essaye de prendre une photo avec mon portable, mais ça ne donne rien : la fumée se détache à peine des arbres, puis du ciel bleu, semble s'y dissoudre et c’est tout. Il faudrait une caméra et du temps pour filmer en continu cette échappée de nuages : peut-être qu’en regardant attentivement les vidéos (car les phénomènes inexpliqués et inexplicables se dissimulent toujours dans les recoins du réel), on apercevrait quelque chose, mais quoi ? Et est-ce que je tiens vraiment à le savoir ? Alors que le hasard m'offre la possibilité d’emprunter un passage sans doute vers un autre monde inexploré, je n'ai pas le courage (inversement proportionnel à la curiosité dans ce genre de cas) de me laisser tenter. N’empêche, je m’éloigne satisfait : je viens de découvrir la porte des enfers.